L'association suisse du négoce de matières premières et du transport maritime - STSA

Le secteur du négoce de matières premières en Suisse


Le pôle suisse de négoce de matières premières est réparti sur l'arc lémanique ainsi que le canton de Zoug et la région autour de Lugano. Le secteur représente un acteur de poids dans l'économie nationale de la Suisse:

  • 4% du produit intérieur brut
  • 35'000 emplois directs

La Suisse est le centre névralgique du négoce physique de matières premières au niveau mondial. S'y négocient notamment:

  • Café, cacao, coton et produits de spécialités
  • Pétrole brut et produits pétroliers
  • Produits agricoles (grains)
  • Métaux
  • Métaux précieux
  • Energie

Le négoce de matières premières, une expertise suisse de longue date

Le négoce de matières premières jouit d'une longue tradition en Suisse. On peut ainsi retenir quelques dates clés:

  • Années 1400: développement des foires, en particulier à Genève
  • Années 1700: la famille Stockalper se lanche dans le négoce transalpin
  • Années 1800-1900: créations des sociétés Volkart frères, André & Cie et Nestlé


Grace à son ouverture internationale, sa neutralité et sa place au coeur de l'Europe, le négoce en Suisse s'est rapidement développé au lendemain de la seconde guerre mondiale, les vagues successives de négociants étrangers s'y installant au fil des événements géopolitiques, notamment à Genève.

Outre les négociants, le secteur suisse du négoce s'adosse à un pôle d'acteurs maritimes de première importance. Selon les statistiques de la CNUCED, la Suisse est la 22ème nation maritime au monde en termes de tonnage.

La Suisse: un acteur maritime majeur

Une étude de 2017 dirigée par Oxford Economics souligne l'importance du secteur du transport maritime en Suisse. Cette étude révèle également l'impact positif que l'introduction d'une taxe au tonnage sur les activités de transport maritime pourraient avoir sur la compétitivité et attractivité du pays.

La Suisse représente à ce jour:

  • La 11ème flotte commerciale opéré au monde en termes de volumes, comparable aux flottes britanniques ou norvégiennes (en Europe la Suisse se classe 5ème).
  • Une flotte de 812 navires en 2016, équivalente à 42 millions de tonnes.
  • Environ 65 entreprises de transport maritime ou offrant des services à l'industrie du transport maritime, situées dans 12 cantons, notamment Genève, Zurich, Bâle, Vaud, le Tessin et Zoug.
  • Le siège de plusieurs acteurs majeurs du secteur, tel que MSC, mais également d'entreprises de taille intermédiauîre comme Massoel, Suisse-Atlantique, ABC Maritime ou Swiss Maritime Services.

Le secteur du transport maritime contribue à hauteur de 0,4% au PIB d la Suisse, soit 2,4 milliards de CHF. ceci représente environ 2000 emplois directs.Dans le cadre des efforts de promotion du hub maritime suisse, les autorités fédérales étudient l'instauration d'une taxe au tonnage pour les activités liées au transport maritime.

A propos de STSA

L'Association suisse de négoce de matières premières et de transport maritime (STSA) est une organisation à but non lucratif et apolitique. Elle représente les intérêts des acteurs du secteur du négoce et du transport maritime, des banques marchandes et des entreprises de services affiliées.

C'est en 2006 que se crée l'association genevoise de négoce et d'affrètement, la GTSA. En 2014 GTSA devient STSA afin d'offrir une plus grande représentativité du secteur au plan national. STSA englobe les trois associations régionales et totalise plus de 190 compagnies et institutions membres, ainsi qu'une centaine d'experts impliqués dans les divers groupes de travail de l’association.

Organisation

L'association a comme Président M. David Fransen (Vitol) et dispose d'un secrétariat dont Dr. Stéphane Graber est le Secrétaire général. Les décisions sont arrêtées par le comité directeur qui se réunit au minimum deux fois par an.


Principales activités de l'association

STSA est une association sectorielle pleinement impliquée. A ce titre elle est active à plusieurs niveaux :

- Sur le plan législatif et réglementaire, STSA formule la position des acteurs du secteur. Parmi les enjeux actuels on peut citer le paquet de réforme de l'impôt sur les entreprises (RIE 3), la loi fédérale sur les infrastructures de marchés financiers (LIMF) ou encore les principes directeurs de l'ONU en matière de droits de l'Homme.

- STSA prend très à cœur sa mission de formation et d'éducation et propose une offre complète de formations :

    • Master in Commodity Trading (pour les jeunes diplômés ayant obtenu leur Bachelor)
    • le Diploma of Advanced Studies in Commodity Trading (pour des universitaires ou des professionnels ayant un minimum de trois ans d'expérience professionnelle)
    • le STSA Operator's Certificate (pour des postes d'opérateur junior)
    • Le STSA Commodity Trading Risk Analyst Certificate (pour des postes de Risk Analyst, Middle Officer junior, Assistant trader, etc.)
    • Le Documentary Credits Specialist (pour des profils Trade Finance)
    • Un programme court, le Commodity Trading Fundamentals (2 journées de cours intensifs)

En outre, STSA est un partenaire privilégié du SRIC, la Fondation suisse de recherche sur le négoce de matières premières.